Ce que vous devez savoir sur l’assurance bateau

Comme son nom l’indique, une assurance plaisance est une assurance qui vise à couvrir d’éventuels dommages causés à un bateau. En conséquence, ce type de contrat offre des garanties classiques, notamment la responsabilité civile du propriétaire ou l’assurance vol. L’assurance peut couvrir également des risques plus spécifiques à la navigation en mer qui concernent par exemple le remboursement des frais du retirement de l’épave du bateau.

L’assurance multirisque plaisance protège précisément le propriétaire du bateau dans ses activités marines. Ainsi, elle permet de protéger le bateau en cas de dommage total ou partiels, mais pas seulement, d’après la Fédération française de l’assurance ou FFA, ce contrat complet assure également les accidents corporels des personnes à bord et tous autres dommages.

Cette assurance est-elle obligatoire ?

Contrairement à l’automobile, l’assurance bateau n’est pas obligatoire. Mais pour des raisons de couverture et d’indemnisation, il est fortement conseillé de souscrire à une assurance plaisance. Elle devrait même être obligatoire. Toutefois, il se peut que certains contrats multirisques habitation protègent les bateaux dans la responsabilité civile, mais il s’agit ici d’engins de plage mais pas de bateaux de plaisance. Il est important de savoir que certains ports ou autres sociétés de gardiennage exigent une attestation d’assurance bateau. Vous pouvez comparer les assurances de bateaux en cliquant ici.

Comme pour les autres assurances ; automobile par exemple, vous avez le choix de vous assurer au minimum, c’est la responsabilité civile ou faire le choix de vous assurer au maximum, c’est l’assurance multirisques qui inclut une protection globale contre tous les dommages et vols. La façon dont vous serez remboursé dépendra de l’assurance que vous souscrivez.

Le prix d’une assurance bateau

L’assurance dépend du prix du bateau, mais il y a d’autres éléments à considérer. En effet, différents paramètres sont à prendre en compte, par exemple le type de bateau et sa puissance de moteur, La zone de navigation fait varier aussi le prix de l’assurance. Les risques sont différents d’un plan d’eau à un autre. Un bateau de lac ou un bateau de loisir ne sont pas exposés aux mêmes dangers qu’un bateau destiné à la vitesse ou à la pratique de sports nautiques.

Il peut y avoir aussi quelques différences sur les tarifs des assurances en fonction de l’âge du bateau. La cotisation pour un modèle neuf sera toujours un peu plus élevée que pour un modèle ancien, car sa valeur vénale est moins élevée. Généralement, le tarif d’une cotisation s’élève de 0,5 à 1 % du prix du bateau suivant sa taille. A lire sur le sujet: https://www.bateaux.com/article/26434/april-marine-un-coup-de-main-renovation-de-bateau

Avant de souscrire à une assurance, il est indispensable de faire une expertise de votre bateau. Si vous n’êtes pas capable d’estimer la valeur de votre bateau et de ses équipements, il existe des experts maritimes qui peuvent s’en charger. Ces derniers inspecteront votre bateau dans le but d’établir un rapport d’expertise. Dans ce rapport, un expert émettra un avis technique sur le véritable état du bateau, et définira approximativement sa valeur. Ce rapport d’expertise est parfois exigé pour la souscription à une assurance plaisance. Que la demande vienne de l’assureur ou de l’assuré, les frais d’expertise sont à la charge de l’assuré.

Be the first to comment on "Ce que vous devez savoir sur l’assurance bateau"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.